À quand la fin du froid au Québec

Nous avons déjà connu une grande période de douceur au mois de décembre. La situation devrait se reproduire pour la première semaine de février. Une belle pause hivernale qui sera courte mais pas forcément de tout repos. Des précipitations sont à prévoir au programme.

Douceur pour tout le monde !

Rappelons que les températures en hiver pour un mois de février sont de -14°C au plus froid de la journée avec un maximum de -3°C. 

À partir de lundi, un courant provenant du sud-ouest va apporter sur le Québec un vent de fraîcheur. Si bien que les températures glaciales du dernier week-end seront balayées et que l’on pourra s’attendre à des températures dépassant allègrement le point de congélation. Ainsi, pour la journée de mardi (5 février), le mercure pourrait monter jusqu’à 5°C à Montréal. C’est 8°C au-dessus des normales de saison.

Le mois de janvier était particulièrement glacial avec près de 10 journées  enregistrant des valeurs inférieures à -10°C au plus chaud de la journée. Paradoxalement, le mois de décembre était très clément avec 11 journées au-dessus de 0°C.

Nous avons donc connu un début d’hiver atypique, avec de grandes amplitudes.

La douceur s’installera toute la semaine de travail pour laisser place au cours de la journée à un froid plus traditionnel.

Toutefois, cette bonne nouvelle s’en accompagne d’une très mauvaise….

Semaine variable : Pluie, gel puis neige

Malheureusement, l’organisation des masses d’air fait que nous allons nous trouver dans le couloir des dépressions. En effet, le Jet Stream facilitera les choses aux dépressions qui seront propulsées depuis l’Ouest des États-Unis vers le Québec.

Il faut donc s’attendre à un scénario très changeant au fur et à mesure que les températures varient.

Le début de la semaine sera doux certes mais une dépressions viendra faire fondre la neige qui s’était accumulée jusque-là si l’on conjugue la chaleur et la pluie.

Par la suite, lorsque la dépression nous quittera, les températures se refroidiront et les sols gèleront. Enfin, un autre système dépressionnaire viendra à nouveau radoucir l’air mais pas suffisamment. Si bien que sur le sol gelé, nous pourrions nous attendre à avoir une accumulation de neige.

La fin de la semaine se terminera sous un mercure froid.

Il semblerait que la suite sera moins glaciale qu’en janvier ce qui est en somme une bonne nouvelle. Mais nous n’en aurions pas fini des enchaînements de dépressions.

Pour résumer, nous allons connaitre un petit moment de répit avec le froid (et cela fait vraiment du bien !). Puis par la suite, même si du mauvais temps est attendu, l’hiver devrait être un peu moins corsé que ce que nous avons ressenti depuis le début de l’année.

Laisser un commentaire

Fermer le menu